ל"נ אבי מורי אהרן בן יעקב ז"ל
Le Calendrier Juif בע"ה
présentation | horaires | anniversaires | convertisseur | fêtes | agenda | télécharger | développeur | blog
fêtes
  solennités et célébrations
  Rosh Hashana
  Jeûne de Guédalia
  Yom Kipour
  Souccot
  Hoshaâna Rabba
  Shemini Atséret
  Simhhat Torah
  Hhanouka
  Jeûne de Tevet
  Tou biShvat
  Pourim
  Pessahh
  'Omer
  Yom HaShoa
  Yom haZicaron
  Yom haÂtsma'out
  Lag ba Omer
  Shavou'ot
  Jeûne de Tamouz
  Tisha bé Av
 
Shemini Atséret

Le huitième jour de Souccot est en réalité une fête à part entière, appelée Shmini 'Atsérêt (שמיני עצרת le rassemblement du huitième [jour]). C'est une convocation sainte de la Torah[32], aucun travail n'est permis pendant la fête.

La semaine de la soucca, du loulav et du etrog est révolue. Shmini 'Atsérêt dure une journée en Israël, deux jours en Gola (en-dehors d'Israël). En Israël, le jour de Shmini Atsérêt coïncide avec le jour de Simḥat Torah. En-dehors d'Israël, Simḥat Torah est célébré le deuxième jour de Shmini 'Atsérêt.

Shmini Atseret
cliquez pour changer l'année
cliquez pour changer l'année
, en gola : les jeudi 12 et vendredi 13 octobre.

Pendant la fête de Souccot, lors du pèlerinage à Jérusalem, chaque jour des offrandes étaient apportées au Temple : 70 au total sur la semaine, représentant les 70 nations du monde, symbole de l'universalité de la relation entre l'Homme et son Créateur. Car le Jour du Jugement (Rosh HaShana) concerne tous les hommes, pourtant la prière qui rappelle les mérites des Patriarches, et le jour du Pardon (Yom Kipour) ne sont donnés qu'aux Juifs. C'est pourquoi lors de la fête de Souccot, D.ieu donne aux Juifs la responsabilité d'apporter les offrandes qui servent au rachat de tous les peuples.
Mais le dernier jour, après la fête, c'est en quelque sorte comme si D.ieu demandait aux Juifs de rester encore un peu, une dernière journée près de Lui. 'Atsérêt signifie plus précisément la retenue : D.ieu nous retient avec lui parce qu'il Lui est douloureux de se départir de Son peuple.

Dans le rituel de prières, les fêtes de Souccot et de Shmini 'Atsérêt sont qualifiées de « temps de la réjouissance ». Or, si la joie de Souccot découle de l'accomplissement des mitzvot des Quatre Espèces et de la Soucca elle-même, il est moins aisé de comprendre en quoi l'on peut se réjouir à l'occasion de Shmini Atsérêt. En effet, celle-ci n'est pas marquée par des rites et des symboles particuliers.

C'est que, pendant Souccot, fête qui a lieu à la fin de l'époque des récoltes, D.ieu nous demande de nous réjouir des bienfaits qu'Il accorde[66] à l'humanité. Mais, pour Shmini Atsérêt, D.ieu nous veut joyeux d'être simplement retenus près de Lui à Sa demande.

Le matin de Shmini Atsérêt, l'office comporte la prière pour la pluie : on demande à l'Eternel d'envoyer les pluies bienfaisantes pour l'agriculture.

Références  
32 : Vayikra XXIII, 33-36 ( hébreu | traduction )
« 33L'Eternel parla à Moïse en ces termes : 34Parle aux Enfants d'Israël et dis : le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des cabanes en l'honneur de l'Eternel, pendant sept jours. 35Le premier jour, il y aura une convocation sainte, vous ne ferez aucune œuvre servile. 36Pendant sept jours, vous offrirez à l'Éternel des sacrifices consumés par le feu. Le huitième jour, vous aurez une sainte convocation, et vous offrirez à l'Éternel des sacrifices consumés par le feu ; ce sera une assemblée solennelle : vous ne ferez aucune œuvre servile. »
66 :